Piston

Jean Phillipe, 48ans, Saint-Denis

Je rêve que les structures commerciales se développent et qu’il n’y ait plus de ”pistonnage” dans l’emploi