Travail/Formation

Anonyme, ans, Saint-André

Je trouve dommage qu’à La Réunion ont soit obligé de partir en Métropole pour poursuivre ses études. Tout ça par manque de place dans nos universités ou parce que la filière n’y existe pas.

Les jeunes devront partir en Métropole pour pouvoir avoir un travail. Les recruteurs réunionnais ne recrutent pas les jeunes reunionnais au profit de jeunes métropolitains.

En Martinique, ils ont fait le constat que le peuple martiniquais est en voie de disparition. La faute est que les jeunes partent en métropole pour travailler et que leur population locale est vieille à présent. Les autorités comptabilisent un taux de la  mortalité plus élevé que le nombre de naissance sur leur île. Si tous les jeunes partent, qui restent-ils pour renouveler la population martiniquaise? Un jour, il se passera la même chose à la Réunion.

Aujourd’hui, un jeune qui obtient un concours dans la fonction publique est bloqué en métropole jusqu’à la retraite. Il ne peut plus revenir à la Réunion là où sont toutes ses attaches.Je trouve ça inadmissible que pour s’assurer un avenir et une retraite paisible, on soit obligé de faire le sacrifice de ne plus voir notre famille pendant des années. Et espèrer une mutation qui n’arrive pas et même voir des personnes qui ne sont pas natifs de la Réunion, qui n’ont aucune attaches familiales réussir à venir à La Réunion avant le réunionnais lui-même.

Mon rêve  serait qu’il y ait une réelle égalité des chances de réussite (sans mobilité) entre un jeune de la Réunion et de la Métropole.